Les livres, collection, circuit du document, élagage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les livres, collection, circuit du document, élagage

Message  Admin le Mar 25 Jan - 13:16

Les livres, les collections
Définitions
Livre : c’est un document formé d’un assemblage de plus de 48 pages constituants une unité bibliographique. (Définition de ressources et supports se trouvant dans le premier décret).
Une collection est un ensemble de documents détenus par une bibliothèque publique.
Une collection d’appoint est une collection détenue par l’opérateur d’appui (bibliothèque centrale ou principale) mise en prêt complémentairement aux collections des opérateurs directs (bibliothèques locales) de son territoire de compétence.
1. Politique d’achat
Notre collection de base pour être dans les normes doit s’accroître annuellement de 5% (collection de base = au moins 1 document/habitant du territoire de compétence avec un minimum de 10000 documents).
Les acquisitions annuelles doivent compter au moins 10% d’auteurs et d’éditeurs belges.
La collection se doit de rester d’actualité, 30% d’ouvrages éditer ou rééditer au cours des 10 dernières années.
- Nous devons songer à respecter la diversité de la collection de base :
o 3% de référence
o 25% de documents documentaires adulte
o 15% de fiction jeunesse
o 10% documentation jeunesse
Dans les 47% restant, la fiction adulte y a une grande place, le reste sera à moduler suivant le besoin dans les autres catégories.
Pour les périodiques :
o 3 quotidiens
o 20 périodiques et revues
- Il faut penser à tout le monde :
o Public réel
o Public potentiel, au niveau de l’éducation permanente
- Penser à la vocation de la bibliothèque : suivant le public. Ex : plus d’étudiants, de personnes âgées, d’enfants,…
- Songer aux collections existantes, les compléter et les agrandir. Il faut combler les lacunes de la collection.
- Songer aux fonds spécifiques à constituer. Ex : pour passer de catégorie, ajouter certains supports, créer une ludothèque, achats d’ouvrages en série (plusieurs exemplaires)
- Prendre en compte les demandes des lecteurs : boîte à suggestions en pensant toujours au budget et à a qualité du contenu du livre.
- Achat de « tous » les livres qui traitent de la vie locale et de la région : auteurs locaux.
NB : il faut tenir compte du budget dans le choix des achats et trouver le juste milieu.
- Politique concertée d’achat : voir avec d’autres bibliothèques pour certains achats (coûteux la plupart du temps) et ne pas acheter la même chose, ça aide également à favoriser le prêt inter.
2. Le circuit du document (chemin)
De l’achat → l’endroit où il termine
- Informations qui nous aident à faire nos achats :
o Catalogues d’éditeurs (papiers ou en ligne)
o Revues spécialisées (ex : « lire », le « magazine littéraire », « lecture » (revue du CLPCF, partie recensions : bibliographie sélective, spécialisée, critique),…)
o Livres hebdo : revue pour les professionnels du livre
o Internet : newsletter, site spécialisés (ricochet, amazon, fnac, chapitre, sites d’éditeurs,…)
o Livres disponibles : ça reprend tout ce qui est disponible dans le commerce français et tout ce qui est publié en français (Belgique, Canada, Suisse), même origine que livres hebdo, permet de copier les notices de livres (si on a l’abonnement)
- Nous devons établir un bon de commande à remettre au PO et établir un appel d’offre à minimum 3 fournisseurs différents (valable pour tous les organismes publics)
En s’adressant aux maisons d’éditions, la commande coûte moins cher mais demande beaucoup de travail (≠ maisons d’éditions → plusieurs commandes ≠)
Le mieux est de s’adresser aux distributeurs (intermédiaires entre éditeurs → librairies)
Sauf si le PO préfère favoriser les commerces de l’entité.
Après avoir remit les appels d’offre au PO → on passe la commande.
- Réception de la commande
A la réception des colis, il faut vérifier leurs contenus (usure, défaut, abimé,..) par rapport au bon de commande. Ainsi que vérifier la facture.
- Après vérification → catalographie
o Établissement d’une fiche catalographique par livre (code barre, indexation systématique (CDU), cachet (page titre, P25, 75, 150),…)
o Ça permet de réaliser la cote de rangement
Il faut songer à l’affectation (où va aller le livre : section jeunesse, section adulte, réserve, salle de lecture,…).
La cote de rangement sert à situer un livre dans la bibliothèque et permet au lecteur de se débrouiller seul à l’aide du catalogue informatique.
o Imprimer les étiquettes et procéder à l’étiquetage, la plastification et l’estampillage (cachet).
Sur la fiche catalographique, le prix doit être renseigné afin de connaître la valeur du livre en cas de perte ou de détérioration.
o Ranger le livre où il est prévu, cependant beaucoup de bibliothèques mettent en évidence les nouveautés.
Ces opérations s’appellent le traitement du livre (de la réception à la mise en rayon)
3. L’élagage
Élagage ≠ retrait de collection
Élagage = réorganisation et tri des documents disponible en libre accès. (on garde les documents récents et ceux ayant une sortie fréquente).
Le but est de garantir l’actualité des collections.
On ôte du libre accès : tous les livres abimés, salis, défraîchis, tous les livres dont le contenu est dépassé et les livres ne sortant jamais ou on les mets en évidence afin d’essayer de les mettre en valeur (ceux qui ne sortent jamais).
Les livres élagués sont :
o Mis en réserve (magasin) NB changer la cote de rangement
o Retrait des collections (poubelle) NB à mentionner dans le livre et dans le catalogue et seul les livres abimés et salis, pas les livres qui ne sont plus rééditer dont le contenu est intéressant
On peut envoyer les livres élagués à la réserve centrale de Lobbes ou les offrir à un home, une maison d’accueil
NB si on décide de donner les livres élagués, il faut demander l’autorisation au PO
On peut aussi organiser une foire aux livres ou une brocante (toujours avec l’autorisation du PO)
Si le livre reste en réserve, il faut une personne qui a le temps d’aller le chercher lorsqu’un lecteur en a besoin. L’avantage est que la mise en réserve fait de la place en rayonnage pour les nouveautés.
L’accès libre est préconisé par le décret.
Les livres doivent être ranger par CDU et être traduits en mots (CDU). Signalétique claire.
o Le lecteur doit comprendre la signalétique (ex : 1er étage section jeunesse,…)
o Les livres doivent être facilement accessibles
o Ouverture lorsque le lecteur est le plus disponible
o Personnel attentif et ouvert (aide)
o Catalogue consultable par le lecteur
Avantages du libre accès :
o Contact direct avec le livre
o Plaisir de la manipulation
o Découverte du livre parmi un ensemble de livre
o Gain de temps pour le bibliothécaire et pour les lecteur
Inconvénients :
o Livres plus manipuler (salis et abimés)
o Désordre (livre plus à la bonne place)
o Vol de livres
L’inventaire est obligatoire au moins une fois tous les 5 ans.
avatar
Admin
Admin

Messages : 18
Date d'inscription : 24/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://bibliologue.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum